WASCAL in the News

Le centre ouest africain de recherche et de services pour l’utilisation adaptée des terres (WASCAL) en collaboration avec le ministère fédéral Allemand de l’éducation et de la recherche (BMBF), organise une conférence scientifique régionale. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 8 septembre 2016 à Ouagadougou. Objectif : partager les principales réalisations et les défis du plan de recherche de WASCAL.

Les changements climatiques sont de nos jours une évidence. Et selon le dernier rapport du groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, nous assistons de plus en plus à un réchauffement de la planète. L’augmentation de la température a de nombreuses conséquences dans notre sous-région. C’est dans ce cadre que WASCAL en collaboration avec le ministère fédéral Allemand de l’éducation et de la recherche (BMBF) a initié une conférence scientifique régionale qui se tient les 08 et 09 septembre à Ouagadougou.

Le présent atelier a donc pour objectif d’analyser et de valider le plan de recherche établi suite aux consultations nationales et régionales et de s’accorder sur les procédures de sa mise en œuvre. Il s’agira au cours de cet atelier de communiquer les réalisations saillantes et défis du plan de recherche, d’examiner et de valider les priorités de recherche à caractère régional et cartographier les atouts de recherche existants tels que les infrastructures de recherches au plan national et régional.
De l’avis de Laurent Sedogo, Directeur exécutif de WASCAL, cette structure a vu le jour depuis 2010, et un certain nombre d’activités ont été entamés dans le domaine de la recherche pour trouver les évidences scientifiques de la manière dont le phénomène du changement climatique se pose en Afrique de l’ouest,et comment y apporter les meilleures réponses. « Notre objectif ce n’est pas faire de la recherche pour de la recherche, mais c’est d’amener les technologies nouvelles directement sur la table des décideurs, les politiques, les producteurs…pour changer la manière de concevoir et de mettre en œuvre les actions de développement », a dit M. Sedogo.

Pour le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation Filiga Michel Sawadogo, cet atelier est très important d’autant plus qu’il y a la participation de quatorze pays membres de la CEDEAO. Tous les pays connaissent des changements climatiques et la recherche est en mesure soit de limiter ces changements négatifs, soit de réduire les conséquences de ce changement. Pour cela, le gouvernement burkinabè a signé un accord de siège qui accorde toutes les facilites à WASCAL dans ses activités au Burkina Faso. Par ailleurs le gouvernement burkinabè a offert un terrain d’environ 3,5 ha à WASCAL pour la construction du centre de compétence situé a proximité de l’université Pr. Joseph Ki-zerbo. « Nous espérons que cet atelier apportera un soutien aux dialogues régionaux multi-acteurs sur les questions scientifiques importantes au service de la réduction de la pauvreté et de l’adaptation au changement climatique » a soutenu le ministre. Il a réitéré sa gratitude au gouvernement et au peuple allemand pour avoir accompagné ce projet.
L’ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne, Dr. Dietrich Fritz ReinholPohl a quant à lui salué l’initiative de WASCAL pour l’organisation de cette conférence régionale, et a réitéré l’engagement du gouvernement allemand a toujours accompagner ce projet.

Ce centre a été créé suite à une synergie d’actions entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et de la République fédérale d’Allemagne. Sa mise en œuvre représente une initiative pour la réduction de la pauvreté et la gestion de l’environnement qui passe par la promotion de la gestion intégrée des ressources naturelles et de l’intégration du changement climatique dans les politiques de développement en Afrique de l’Ouest.

Angeline TOE (stagiaire)
Lefaso.net

Please follow and like us:
error